"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

Pourquoi a-t-on plus tendance à tomber malade lorsqu'il pleut ?




Les risques d’attraper une maladie sont plus élevés quand il pleut. En effet, lorsque les gouttes de pluie frappent le sol, elles projettent dans l’air les bactéries présentes par terre.

Les micro-organismes restent alors en suspension et, par conséquent, sont plus facilement inhalés par les individus croisant leur route. Selon le MIT, jusqu’à un quart des microbes au sol soit 800 000 milliards de milliards par an seraient ainsi dispersés par les précipitations à l’échelle mondiale.

Reste que le degré d’éparpillement des bactéries dépend non seulement de l’intensité des précipitations, mais aussi de la nature du terrain. Si le sol est sablonneux, il aura tendance à absorber les gouttes de pluie. A l’inverse, un sol goudronné, davantage étanche, répandra un maximum de germes dans les airs.