"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

Solstice d'hiver : le jour le plus court


C'est le pire jour de l'année : celui durant lequel la nuit frôle les seize heures et où le soleil peine à se frayer un chemin durant les huit dernières heures. Plus vous habitez dans le nord et plus l'absence de lumière sera marquée. Dans certaines régions montagneuses, le soleil restera même caché... Fort heureusement, dès le mercredi 21 décembre, date du solstice d'hiver cette année, les jours commenceront à s'allonger. Ce phénomène astronomique est désormais facilement expliqué. Chaque année, la position de la Terre par rapport au Soleil atteint une inclinaison minimale. Le Soleil ne s'élève que de 18 degrés par rapport à l'horizon. Le 21 juin, il est visible à 65 degrés d'altitude par rapport à l'horizon.

On peut même déterminer l'heure exacte de cette position, ce qui donne régulièrement lieu à des débats sans fin sur le jour où l'on doit fêter ce triomphe du jour sur la nuit et, par contrecoup, du début de la saison d'hiver. Pour 2016, l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) a établi que le solstice d'hiver se produirait le mercredi 21 décembre, à 11 h 44. Pour les deux années à venir (2017 et 2018), le solstice tombera également le 21 décembre.

Le solstice d'été expliqué en 1 minute !



Le solstice d'été, c'est quand ?

Le solstice d'été de l'hémisphère nord a lieu entre le 19 et le 22 juin. Cette année, il commence le 20 juin à 22 h 44 GMT, soit en Suisse (GMT + 2) le 21 juin à 0 h 34.

À quoi correspond-il ?

Dans l'hémisphère nord, le solstice d'été correspond au jour le plus long de l'année. La durée du jour dépend ensuite de la latitude du lieu d'habitation.

Lors du solstice d'hiver (autour du 21 décembre), il fait jour à peine plus de 8 heures. Cette variation découle de l'inclinaison naturelle de l'axe de la Terre par rapport au plan de son orbite autour du Soleil. Depuis le tropique du Cancer, ce dernier apparaît au zénith.

Quelles conséquences ?

Dans notre calendrier, le solstice d'été marque le début de l'été astronomique dans l'hémisphère nord, et le début de l'hiver dans l'hémisphère sud. Il ne s'agit là ni de météo ni de température…

En Suisse, à partir du solstice d'été, les jours raccourcissent jusqu'au solstice d'hiver, le 21 décembre 2016 à 11 h 44. Alors qu'à l'inverse, ils rallongent dans l'hémisphère sud. Plus on avance vers le pôle Sud, plus la nuit polaire s'allonge, jusqu'à atteindre six mois (de mars à septembre) au niveau du pôle.

Quand le solstice d'hiver faisait peur !

Dans l'Antiquité, ce surcroît d'obscurité effrayait. Autant l'équinoxe de juin (son exact opposé) donnait lieu à des festivités et à des libations. On faisait profil bas pour l'équivalent des 21 (ou 22) décembre, craignant que la nuit ne recule plus jamais et ne recouvre finalement toute la planète ! Si le solstice a donné lieu à des fêtes païennes, la religion catholique s'est inspirée de l'une d'entre elles pour fixer la date de Noël.

Comme chaque année, cette date symbolique est célébrée par Google, qui habille sa page d'accueil d'un design particulier pour les utilisateurs de la quasi-totalité des pays de l'hémisphère nord...

Philippe Egger