"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

Près de la moitié des femmes infidèles simulent l'orgasme avec leur partenaire habituel


Lorsqu'il s'agit de se livrer à des jeux sexuels, les femmes y seraient bien plus enclines avec leur amant ou maîtresse qu'avec leur partenaire habituel. C'est le cas de 48% des Françaises ayant déjà été infidèles, selon un sondage réalisé par l'Ifop pour le site de rencontres extraconjugales Daylov, dont les résultats sont dévoilés ce mercredi 21 décembre à l'occasion de la journée mondiale de l'orgasme.

Cette étude, réalisée sur 3406 Françaises âgées de 18 ans et plus, qui ont été interrogées entre le 25 octobre et le 3 novembre 2016, montre que seules 22% d'entre elles préfèrent s'adonner à de tels jeux avec leur partenaire.

De même, ces femmes infidèles affirment avoir plus de difficultés à jouir avec leur partenaire (44%) qu'avec leur amant(e) (15%). Elles sont également 49% à faire plus souvent semblant d'atteindre l'orgasme avec leur partenaire habituel, alors que seules 12% d'entre elles simulent avec leur amant.

Mais qui dit plus de "sincérité" ne dit pas forcément plus d'orgasmes! En effet, elles sont presque aussi nombreuses à avoir un orgasme avec leur partenaire habituel (33%) qu'avec leur amant (34%).

A défaut de leur apporter plus d'orgasmes, l'infidélité semble avoir un impact positif sur la vie de couple de ces femmes. Elles sont en effet plus de la moitié (51%) à déclarer que le fait de se livrer à un jeu de séduction avec une autre personne accroît leur activité sexuelle avec leur partenaire. Elles ne sont qu'un peu plus d'un quart (26%) à estimer que ces expériences réduisent leur activité sexuelle.