Faire l'amour pendant les règles n'est ni tabou, ni dangereux, au contraire


C'est une période qui reste taboue et n'incite pas à la bagatelle... La plupart des femmes refusent les rapports sexuels durant leurs règles et bon nombre d'hommes sont dégoûtés par le sang. Tout est affaire de sensibilité et de goûts, comme souvent en sexualité.

Les règles, encore taboues?

La majorité des religions voyaient les règles comme sales et la femme comme impure à cette période. Elles ont mis en place des interdits, qui perdurent aujourd'hui, parfois inconsciemment. Certaines femmes ont ainsi peur de dégoûter leur partenaire à cette période, d'autres se sentent mal à l'aise à cause du sang. Il faut avouer que le fait de de saigner durant le rapport, de tâcher les draps, de gêner son partenaire, peuvent limiter l'adhésion au rapport et le plaisir que l'on en retire. La vue du sang sur les cuisses et le ventre est parfois dérangeante et mal vécue. Quant aux hommes, ils peuvent partager ce sentiment de mal-être à l'idée de faire l'amour à ce moment du cycle, ou s'en moquer franchement.

Autres facteurs limitants: la fatigue, l'irritabilité ou l'hypersensibilité, fréquentes durant les menstruations, ne mettent pas d'humeur câline. Le syndrome menstruel, cet ensemble de signes à la fois physiques et psychologiques qui précèdent les règles, ne poussent franchement pas les femmes à avoir l'esprit coquin. Les hormones jouent un rôle puisqu'elles sont à leur plus bas niveau et elles n'incitent pas au rapprochement et aux contacts intimes.

De plus, les maux de ventre, qui concernent de nombreuses femmes, limitent les rapports... Les règles correspondent à l'élimination de la muqueuse de l'utérus, en l'absence de fécondation de l'ovule produit en milieu de cycle. L'utérus se contracte alors, sous l'effet des prostaglandines et ces contractions sont au mieux désagréables, au pire très douloureuses. Or les douleurs n'incitent vraiment pas à la bagatelle!

Ce constat est à nuancer puisque certaines femmes voient leur libido augmenter et prennent grand plaisir à faire l'amour durant cette période.

Un risque sur le plan médical?

Les rapports sexuels sont tout à fait possibles durant les règles. Seule limite, l'existence d'une infection sexuellement transmissible (IST), qui sera plus facilement transmise à cause du sang, si le partenaire présente une plaie. Si c'est l'homme qui est infecté par une IST, il est vivement recommandé d'utiliser un préservatif car là encore, la présence du sang en abondance augmente le risque de transmission.

La prise d'une contraception ou l'utilisation d'un préservatif est nécessaire pour éviter une grossesse non désirée. En effet, celle-ci est possible, notamment chez les femmes qui ont un cycle court et celles qui ont des règles longues.

Oui au plaisir durant les règles

Vous en avez tous les deux envie? Alors ne vous privez pas de ce plaisir sous prétexte que vous avez vos règles. Les galipettes détendent grâce aux endorphines sécrétées durant l'orgasme et elles diminuent même les douleurs parfois. Éventuellement, faites une toilette intime si vous êtes gênée par l'odeur; attention, pas de douche vaginale qui altère la flore vaginale. Sur le plan pratique, vous pouvez poser une grande serviette sur le lit ou opter pour une douche coquine.

Et si vous n'êtes pas à l'aise avec la pénétration à ce moment du cycle, privilégiez les autres pratiques. C'est le moment idéal de varier les plaisirs: sextoys clitoridiens, masturbation, fellation (le cunnilingus est plus rarement fait durant les règles mais il n'est pas interdit), massage érotique ou relaxant,... Il y a de quoi s'amuser, non? Ceci étant dit, si vous n'êtes pas d'humeur, un simple câlin l'un contre l'autre se révélera très réconfortant et appréciable.

Charlotte Tourmente