En fait, rien ne prouve que le fil dentaire est efficace



Le fil dentaire, c'est après le brossage du soir. Voilà ce que préconise l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) tout comme l'Association américaine dentaire. L'agence de presse Associated Press a cherché à en savoir plus. Quels sont les fondements scientifiques de cette recommandation? Ils n'existent en fait pas vraiment.

En épluchant la littérature scientifique de ces dix dernières années sur le sujet, 25 études comparant l'utilisation de la brosse à dents seule face à la brosse à dents conjuguée au fil dentaire ont été mises au jour par le journaliste d'AP. Toutes en viennent à la même conclusion, la preuve de l'efficacité du fil dentaire est "faible, très incertaine".

Une étude publiée en 2015 point même du doigt le "manque d'efficacité" de cette pratique, quand une autre publication de la même année conclut que "la majorité des études échouent à démontrer que le fil dentaire est généralement efficace pour enlever la plaque dentaire". Une seule étude publiée en 2011 assure que le fil dentaire peut réduire l'inflammation des gencives, mais elle a été critiquée par les spécialistes du sujet.

Cette enquête s'est aussi intéressée aux études mises en avant par les défenseurs du fil dentaire. Elles ont, soit été réalisées sur une période de temps trop courte (deux semaines), soit sur une échantillon de personnes trop restreints (25 personnes) ou ont "utilisé une méthodologie datée".

Attention, pas de preuve de l'efficacité du fil dentaire ne veut pas dire que vous devez le remiser au placard. En attendant que la science fasse le point, Wayne Aldredge, le président des parondotistes américains (les spécialistes des gencives) rappelle que l'efficacité du fil dentaire pourrait être plus notable dans les études scientifiques si l'on s'intéressait aux personnes qui ont plus des risques de développer des maladies gingivales, comme les fumeurs et les diabétiques.

Sandra Lorenzo