"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

La Nasa a découvert 1284 nouvelles planètes dont 9 au demeurant habitables



La Nasa a découvert 1284 nouvelles planètes en dehors du système solaire grâce au télescope spatial Kepler, a annoncé mardi l'agence spatiale américaine.

Cette annonce fait plus que doubler le nombre d'exoplanètes détectées par ce téléscope spatial.

«Ceci nous donne l'espoir que, quelque part autour d'une étoile similaire à notre soleil, nous finirons par découvrir une planète soeur de la Terre», a affirmé Ellen Stofan, responsable scientifique de la Nasa.

Les astronomes sont certains à 99% que ces 1284 exoplanètes sont bien des planètes et pas un autre objet céleste. Kepler a également recensé 1327 autres candidates au statut de planètes qui requièrent des analyses supplémentaires.

Plus de planètes que d'étoiles

La première exoplanète, 51 Peg b, a été découverte en 1995 par deux astronomes de l'Observatoire astronomique de l'Université de Genève, Michel Mayor et Didier Queloz. Depuis, des planètes de plus en plus petites et difficiles à découvrir sont venues s'y ajouter.

Parmi les 5000 exoplanètes candidates découvertes au total à ce jour, plus de 3200 ont été confirmées comme étant bien des planètes, dont 2325 ont été trouvées par Kepler, précise la Nasa dans un communiqué.

«Avant le lancement de Kepler nous ne savions pas si les exoplanètes étaient rares ou abondantes et maintenant il semblerait qu'il pourrait y avoir plus de planètes que d'étoiles», a relevé Paul Hertz, directeur de la division d'astrophysique de la Nasa. «Ces informations guideront les futures missions pour savoir si nous sommes seuls ou pas dans l'univers», ajoute-t-il.

Kepler, qui a été lancé en 2009, a scruté 150'000 étoiles pour trouver des signes de planètes en orbite, notamment celles se trouvant à une distance idéale pour que l'eau puisse exister à l'état liquide et permette potentiellement à la vie de se développer.

Sur les 1284 nouvelles planètes, la NASA estime que 550 pourrait être rocheuse comme notre propre Terre, une estimation basée sur leur taille. En outre, 9 des 550 orbitent leur soleil dans la zone habitable, une région où les températures vont permettre à l’eau liquide de subsistée dans cet état.

En vert, la zone habitable; en orange les 9 nouvelles planètes potentiellement habitables et en bleu, les planètes précédemment vérifiées. (NASA Ames/N. Batalha / W. Stenzel)


Cette dernière découverte porte à 21 le nombre total d’exoplanètes que nous connaissons et se situant en zone habitable.

Le nombre total des exoplanètes vérifiées se situe maintenant à plus de 3 200. Kepler  en a découvert 2 325 depuis qu’il a commencé ses opérations en mars 2009.

(NASA Ames/W. Stenzel; Université Princeton /T. Morton)


Il le fait en recherchant des changements de luminosité, quand une planète passe devant son étoile et bloque sa lumière (transit)…


AFP