Les combattants de la Grèce antique utilisaient des serpents (encore présents) en guise d’armes de jet



Les guerriers de la Grèce antique utilisaient des serpents comme projectiles qu’ils tiraient lors de combats en mer, explique Gianni Insacco, un zoologiste / paléontologue au Museo Civico di Insacco Storia Naturale en Italie.

L’équipe de recherche d’Insacco a simplement indiqué que l’une des espèces transformées en armes, l’Eryx jaculus (image d’entête, Wikimedia) qui a probablement été introduite en Italie par les Grecs pendant la guerre, a survécu en Sicile alors qu’il n’avait pas été repéré depuis près de 100 ans. Effectivement,  il ne sort que la nuit, loge sous la Terre et se fond très bien dans son environnement.

Selon Insacco :

Les Grecs avaient l’habitude d’utiliser comme projectiles des serpents, les jetant aux navires ennemis avant d’attaquer afin de créer la confusion et la peur. En général, ils utilisaient des vipères dont on avait retiré leur venin.

Alternativement, ils utilisaient des espèces similaires, comme l’Erycinae.

Insacco et ses collègues ont également trouvé des Erycinae à proximité des lieux de deux anciennes batailles en Grèce.