La momie de Néfertiti serait-elle cachée dans le tombeau de son beau fils ?




Ce qui pourrait être la plus importante découverte archéologique de notre siècle est à l’étude en Egypte. Un radar pourrait confirmer la théorie de l’égyptologue britannique Nicholas Reeves : que la reine Néfertiti, dont la tombe n’a jamais été trouvée, pourrait être cachée dans celle de son beau-fils, Toutankhamon.

L’ancienne reine régna en Égypte au 14e siècle av. J.-C. et sa momie n’a jamais été retrouvée. Mais en février, Reeves a publié une nouvelle théorie, d’après des analyses à haute résolution de la tombe de Toutankhamon, suggérant que Néfertiti pourrait être enterrée dans l’une des deux chambres cachées dans le mausolée de l’enfant-roi.

L’égyptologue Nicholas Reeves au centre (bleu foncé) de cette photo prise dans la chambre funéraire de Toutankhamon dans la Vallée des Rois, près de Louxor.



Selon le ministre des Antiquités égyptiennes Mamdouh al-Damaty pour Reuters :

Si c’est vrai, nous sommes confrontés à une découverte qui va éclipser la découverte de Toutankhamon lui-même. Ce serait la découverte la plus importante du 21e siècle.

Reeves estime que le tombeau a d’abord été construit pour Néfertiti, l’épouse principale d’Akhenaton, qui a engendré Toutankhamon avec une autre femme. C’est un sujet controversé parmi les archéologues, mais selon sa théorie, Toutankhamon a été inhumé dans la précipitation après une mort prématurée à l’âge de 19, dans une chambre funéraire souterraine qui n’a pas été conçue pour lui. Reeves soupçonne que les restes momifiés de Néfertiti et divers objets funéraires se trouvent cachés dans les chambres secrètes.

L’égyptologue analysait les scans en haute résolution de la tombe, commandée par des spécialistes espagnoles de la conservation, Factum Arte, quand il a remarqué des marques qui ressemblaient à deux anciennes portes. Il pense qu’il y a des passages derrière ces portes qui mènent à deux chambres, dont l’une éclaircira le mystère de la reine Néfertiti.

Les responsables égyptiens vont utiliser le radar et un équipement d’imagerie thermique pour tester la théorie de Reeves. Ce test devrait commencer dans les trois prochains mois.

Une photo prise le 29 septembre 2015 montre le sarcophage doré du roi Toutankhamon. 



Néanmoins, d’autres chercheurs sont plus prudents à propos de cette potentielle découverte, comme l’égyptologue Aidan Dodson, de l’université de Bristol pour Reuters :

L’idée qu’une porte pourrait conduire à une chambre funéraire préexistante, et encore moins celle de Néfertiti est pure spéculation.

On ne sait pas quand ni où, Nefertiti est morte, ce qui signifie qu’il est difficile de savoir où elle est enterrée. Certains archéologues croient que la momie de Néfertiti a été découverte en 1898 et qu’elle est actuellement exposée dans le Musée égyptien. D’autres pensent qu’elle est morte avant son mari et qu’elle est enterrée près du lieu où son buste (en image d’entête) a été trouvé en 1912.

Mais pour ceux qui croient qu’elle a survécu à son mari, le roi, et qu’elle a brièvement gouverné l’Egypte, le mystère sur le lieu de sa sépulture est encore non résolu.

Si Reeve a vu juste, la découverte sera celle du premier tombeau antique égyptien entièrement intact (nullement pillé) jamais trouvé.