"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

Un minuscule robot origami qui se déploie, marche, nage, pousse, ramasse, transporte…




En moins de deux minutes, ce minuscule carré métallique de 1,7 cm de côtés et pesant 0,31 g, sera en mesure de se déployer pour avancer selon une trajectoire définie sur le sol ou sur l’eau, pousser un bloc de mousse, transporter une charge qui pèse deux fois son poids, monter une pente, fouiller dans une pile de cubes de mousse en vrac, puis finir en se faisant dissoudre dans de l’acétone.




Le robot a été conçu par des chercheurs du MIT et de l’université de Munich qui ont t présenté leurs résultats lors de l’IEEE International Conference on Robotics and Automation (ICRA 2015) à Seattle.
Le corps du robot est fait de PVC et d’un aimant, avec des lignes fines où il est censé se plier. Chauffé, le corps se plie autour de l’aimant. En dessous sont positionnées quatre bobines électromagnétiques, qui s’allument et s’éteignent et font avancer le robot dans une direction définie par sa forme. Le corps, sauf l’aimant, peut se dissoudre dans de l’acétone.
Ci-dessous : le robot origami et ses méthodes d’actionnement. (a) Les perspectives du système. (b) Le motif des plis. (c) le mode de marche basé sur le moment de rotation. (d) le mode aquatique avec un contrôle basé sur la force. (MIT)


Le système de bobines électromagnétique qui entraînent le robot. (MIT) 



Bien que la configuration soit assez complexe pour sa taille, les futurs prototypes basés sur ce robot pourraient être encore plus petits et utilisés comme des dispositifs médicaux envoyés sous la peau.