"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

Mal de dos : 10 choses que vous ne savez (probablement) pas sur la hernie discale


La hernie discale, tout le monde en parle, mais que sait-on exactement ? Stéphane Demorand, le kiné du "Point", répond aux questions que vous vous posez.

Prolapsus du disque intervertébral. © alexmit 


La hernie discale en 10 points incontournables :

1) La hernie discale ne pousse pas comme un champignon, il s’agit du noyau du disque intervertébral, petit matelas situé entre chaque vertèbre, qui s’exclut de celui-ci.

2) Les lombalgies directement liées à la hernie discale sont rares, elles ne représentent que 2 % des cas.

3) C’est une pathologie qui touche préférentiellement les personnes jeunes de 25 à 45 ans, et elle touche plus souvent les hommes que les femmes.

4) Une prédisposition génétique est souvent observée et explique que, parfois, plusieurs membres d’une même famille soient atteints.



5) Elle se fait plus volontiers connaître à travers la sciatique, douleur dont elle est bien souvent la cause.

6) La hernie discale est considérée comme grave, à tort : la preuve étant que 15 % des personnes de 30 à 50 ans ont une hernie discale totalement indolore.

7) La hernie discale en elle-même ne fait pas mal : le noyau du disque intervertébral n’est pas innervé

8) C’est la pression qu’exerce la hernie discale sur un nerf qui va provoquer une douleur. Nous parlerons alors de sciatique (douleur qui part de la fesse et descend dans la jambe) ou de névralgie cervico-brachiale (douleur qui part du cou et descend dans le bras).

9) La cause se retrouve principalement dans notre mode de vie. Nos disques intervertébraux s’accommodent mal du surpoids et de mouvements répétitifs.

10) Le jardinage, bricolage, le travail pénible, la pratique intensive de certains sports et enfin les accidents tels que les chutes et ceux de la voie publique peuvent être à l’origine d’une hernie discale.


Stéphane Demorand