"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

L’Himalaya a perdu 90 cm après les tremblements de terre au Népal




Le mois dernier, le Népal a été frappé par un tremblement de terre dévastateur d’une magnitude de 7,8. Et puis, quelques jours plus tard, une réplique presque égale a de nouveau frappé. Tous ces évènements ont littéralement déplacé des montagnes.

Des données satellites montrent que l’Himalaya s’est abaissé de 90 cm et la zone autour a perdu 1 m 50 alors que les plaques tectoniques se sont brisées sous une pression extrême. Mais les montagnes vont retrouver leur hauteur, lentement mais surement, grâce aux forces géologiques toujours à l’œuvre.

Le satellite Sentinel-1A de l’Agence spatiale européenne a capturé des images de la zone touchée, avant et après le tremblement de terre. L’image d’entête, réalisée par le Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique (DLR), montre comment la plaque eurasienne s’est pliée, abaissant le terrain dans certaines zones (en jaune) et l’augmentant dans d’autres (en bleu). La zone environnant Langtang, qui a été dévasté, s’est abaissée de 1m50. L’Everest, plus éloigné du tremblement de terre, a perdu environ 3 cm.

L’Himalaya a été formé par la plaque indienne poussant contre la plaque eurasienne. Et les montagnes sont encore en croissance grâce à la pression constante au niveau de la faille. Durant le tremblement de terre, cependant, la plaque sous Katmandou s’est cassée comme un élastique, engendrant le contraire. Pour Tim Wright, professeur de géodésie par satellite à l’université de Leeds (Angleterre) :


Entre les tremblements de terre, le Népal est écrasé et la partie (y compris Katmandou) la plus proche de la grande faille dessous est tirée vers le bas par la plaque indienne, et les zones plus en arrière se sont levé, car, comme vous l’imaginez, le fait d’écraser quelque chose fait aussi se levé autre chose.

Maintenant, pendant le tremblement de terre lui-même, ce qui se passe est à l’opposé. La partie qui a été tiré vers le bas, car elle était bloquée au niveau de la faille, qui glisse librement et “rebondit”, et la partie qui a été écrasée en haut descend.

Ci-dessous, “Déplacement de la surface en mètre par rapport au satellite Sentinel-1A” : Une carte réalisée par Joshua Stevens de la NASA en utilisant des informations produites par le DLR par le biais des données du satellite Sentinel-1A de l’ESA.




Le tremblement de terre fut un évènement soudain et violent, mais dans le long terme, l’Himalaya va lentement regagner sa hauteur. La plaque indienne va pousser la plaque eurasienne et c’est comme ça depuis des millions d’années.