"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

L'abus de café est mauvais pour la santé


La consommation de plus de 400 milligrammes de caféine par jour, soit quatre expressos, peut être nocive pour la santé, annonce l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa).

L'abus de café serait nocif pour la santé, particulièrement des femmes enceintes et des plus jeunes (Photo d'illustration) - Soe Than Win - AFP 


Femmes enceintes et moins de 18 ans, attention à votre consommation de café. Ingérer plus de 400 milligrammes de caféine par jour, l'équivalent de quatre expressos ou un mélange de café, sodas et boissons énergisantes, peut être néfaste. C'est l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) qui l'annonce mercredi.

L'Efsa a en conséquence, pour la première fois dans l'Union européenne, recommandé que soient fixées des doses journalières au-delà desquelles l'ingestion de caféine, provenant de toutes les sources alimentaires, peut être considérée comme à risque notamment en matière de troubles cardiovasculaires. Pour un adulte, la dose journalière sans risque est fixée à 400 mg par jour, alors qu'un expresso en compte de 70 à 100 mg, a précisé un porte-parole de l'Efsa.

Les ados exposés à cause des boissons énergisantes

Une dose ramenée par l'Efsa à 200 mg pour les femmes enceintes, pour éviter des effets sur le foetus. Elle s'élève à 3 mg pour les enfants et les adolescents. Ces derniers sont surtout exposés via leur consommation de boissons énergisantes et de sodas.

"Le risque pour la santé n'est pas énorme, mais il existe, le principal message est que les consommateurs doivent prendre en compte les différentes sources de caféine, outre que le café", a commenté ce porte-parole. "C'est la première fois que les risques liés à la caféine, toutes sources alimentaires confondues, ont été évalués au niveau de l'UE", relève l'Efsa dans un communiqué.

L'Agence a procédé à une revue des données existantes à la demande de la Commission européenne "car un certain nombre d'États membres avaient exprimé des préoccupations quant aux effets nocifs sur la santé de la consommation de caféine - en particulier les maladies cardiovasculaires, les problèmes liés au système nerveux central (par exemple, sommeil interrompu et anxiété), et les risques possibles pour la santé du foetus chez les femmes enceintes".