Vous attirez les moustiques? C'est génétique!


Vous vous faites tout le temps piquer alors que vos proches sont indemnes? Une nouvelle recherche explore les liens entre votre héritage génétique, vos bactéries et l'attirance des moustiques.

Nous avons 100 billions de bactéries dans notre corps, soit dix fois plus que de cellules. Et ces bactéries sont responsables de nos odeurs. Mais ce ne sont pas les mêmes bactéries sous les aisselles et entre les orteils.
Image: Fotolia



Vous êtes déjà allé camper ou marcher dans la forêt avec des amis et avez sans doute remarqué que certains se font piquer tandis que d'autres sont indemnes. Les plus malchanceux se retrouvent même couverts de petites démangeaisons.

De précédentes observations ont permis de déterminer, rappelle le site IFL Science, que les moustiques préfèrent les buveurs de bière et les femmes enceintes. En revanche, contrairement à une idée répandue, on n'a jamais pu prouver que les choix alimentaires avaient une influence. Pas même la consommation d'ail...

Etude basée sur des jumelles

Les auteurs d'une étude parue dans la revue de science PLOS One pourraient avoir trouvé des réponses.

Ils ont étudié les différences d'attirance de moustiques Aedes aegypti dans un groupe de vraies et de fausses jumelles trouvées grâce au registre national britannique TwinsUK. Le travail sur les jumeaux monozygotes est un bon moyen de tester les différences entre gènes et environnement.

Les courageuses ont mis leurs mains dans des boîtes en plexiglas dans lesquelles se trouvaient 20 moustiques femelles. Les jumelles identiques ont été piquées un nombre de fois significativement proche et les scientifiques estiment que l'héritage génétique explique 67% de l'attirance des moustiques.

Odeur et bactéries

Les chercheurs ont choisi d'exposer les mains des sujets car ils se se sont rendus compte que les moustiques utilisés étaient plus attirés par cette partie du corps que par aucune autre.

Ils se sont donc intéressés aux différences de bactéries à la surface de la peau. On a pensé jusqu'à récemment que l'environnement avait une influence prépondérante sur nos bactéries. Mais des recherches effectuées là encore sur des jumeaux britanniques tendent à montrer que le bagage génétique détermine les bactéries des intestins. Et qu'il en est probablement de même pour les bactéries de la peau.

La prochaine fois que vous vous faites piquer par des moustiques aux chevilles, ne vous plaignez pas de votre manque de chance mais songez plutôt à l'incroyable complexité de l'évolution et au rapport entre vos gènes et l'attirance d'une certaine espèce de moustique pour vos microbes!