Quel est le point commun de toutes ces photos ?


Ce sont toutes des images de synthèse


















Les photographes pourraient-ils à terme se voir menacés par l'évolution marquée des images de synthèse, prêtes à faire fondre la (fine) barrière entre réel et virtuel ? C'est ce qu'on pourrait se dire après avoir découvert ces images numériques.

Développée par la société suédoise EyeKeyAh (rapidement devenue l’employeur phare de la ville de Älmhult), cette nouvelle technologie renforce encore un peu plus l’aspect réel des images de synthèse, en simulant par exemple le chemin pris par les photons individuels. De ce fait, un algorithme dédié va pouvoir simuler les effets de lumière, les ombres, et les aberrations optiques en images de synthèse, de sorte à ce que l’oeil humain soit troublé, voir incapable de faire la différence.

Un rapport de recherche publié par la firme, « Light Ray Modeling with Sigma Epsilon Rendering », détaille d’ailleurs la stratégie qui lui a permis de mettre sur pied ces rendus numériques plus vrais que nature. Les scientifiques deEyeKeyAh affirment même que 97% des sujets ayant été soumis à ces images de synthèse ont été trompés, persuadés qu’il s’agissait de véritables photographies. Très franchement, n’auriez-vous pas aussi été berné ?

Mais à quoi bon développer une telle technologie ? Pour Ludvig Johansson, fondateur et PDG de EyeKeyAh, « le but est que les images générées par ordinateur remplacent 90% des photographies numériques dans les 5 années à venir. » Un sacré challenge.