Des membres d’une troupe de chimpanzés fabriquent désormais des lances pour chasser leurs proies


Dans une lointaine savane du Sénégal, des chimpanzés fabriquent des lances pour tuer leurs proies. Avec une très, mais alors très légère référence à une série de films de SF, cette découverte suggère surtout au scientifique que les premiers humains chassaient de manière similaire.

Jill Pruetz professeur au département d’anthropologie de l’université de l’Iowa et son équipe ont observé une troupe chimpanzés dans un site appelé Fongoli dans le sud du Sénégal. Ils ont ainsi découvert qu’ils passaient du temps à fabriquer les plus efficaces et donc meurtrière des lances à partir de branches d’arbres. Celles-ci sont arrachées puis modifiées en enlevant toutes les branches secondaires et les feuilles, ainsi que l’extrémité fragile de la branche pour finir par la tailler en pointe à l’aide de leurs dents.

Images tirées de l’étude : un chimpanzé mâle adulte utilise la branche d’un arbre avec l’extrémité modifiée (a à c) dans la cavité d’un tronc d’arbre creux où loge un Galago qu’il capture finalement alors que son jeune frère regarde.



Au final, c’est une belle lance d’environ 75 cm qui sera utilisée pour chasser les galagos, de petits primates, aux grands yeux qui vivent la nuit et dorment dans des cavités d’arbre le jour, ce qui facilite la chasse. 

Cela va peut-être vous étonner, mais cette technique de chasse est plus particulièrement adoptée par les femelles et les jeunes mâles. D’une part, parce que les mâles chimpanzés adultes sont suffisamment costauds et rapides pour ne pas en trouver l’utilité et d’autre part, parce que les femelles ont les bras déjà pris par leur petit. Cela leur permet ainsi de tuer le primate somnolant à distance de lance, les préservant d’éventuelle morsure du galago.

En se replaçant du point de vue de l’évolution, les chercheurs soupçonnent qu’un primate femelle a inventé la première lance du monde. Ils soulignent ainsi que, dans un certain nombre d’espèces de primate, les femelles sont les innovateurs et les plus fréquentes utilisatrices d’outils.

Les chimpanzés de Fongoli sont les seuls primates non humains connus à chasser systématiquement des proies de grande taille avec des armes. Cette région subit une saison sèche qui dure plus de sept mois. Les premiers humains pourraient avoir été confrontés à des conditions comparables qui ont conduit à une plus grande dépendance à l’égard de la consommation de viande et de méthodes de chasse efficaces.