"Tant que tu vivras, cherche à t'instruire: ne présume pas que la vieillesse apporte avec elle la raison" Solon

Asthme: des chercheurs en passe de trouver un vaccin anti-acariens


Des chercheurs français, associés à des confrères autrichiens, travaillent d'arrache-pied pour trouver un vaccin contre les acariens. Une allergie qui touche près de 300 millions de personnes dans le monde.

Les allergies au acariens touchent 300 millions de personnes dans le monde, 4 millions rien qu’en France. Mais aujourd'hui une équipe de scientifiques nantais, en collaboration avec des médecins autrichiens, est en passe de trouver un vaccin. BFMTV est allée à la rencontre de ces chercheurs qui travaillent actuellement sur des poumons de souris alors que les essais cliniques sont prévus dès l’année prochaine.

L’objectif de l'équipe nantaise est ambitieux: mettre au point un vaccin qui permettrait de simplifier la vie de plusieurs millions de personnes. "La cible de ce traitement ce sont les sujets à très fort risque. Si par exemple les deux parents sujets aux allergies aux acariens ou si un enfant fait des allergies légères... Chez lui on va prévenir les crises d'asthme", explique Antoine Magan, professeur en pneumologie.

Les recherches se concentrent sur la fabrication d’anticorps. Concrètement, les chercheurs ont prélevé un morceau de l’ADN de la protéine coupable des allergies. Ils l’ont ensuite introduite dans une souris afin que l’animal s’immunise. Les premiers résultats sont concluants.

250.000 morts de l'asthme par an dans le monde

"Différents tests ont été réalisés avec différentes souris. On a pu montrer que ça a été très efficace mais maintenant il faut tester à quel moment le donner et évaluer le temps où le vaccin peut être efficace contre l'asthme", détaille Grégory Bouchaud, chercheur à l'Inra de Nantes.  

Un traitement préventif donc à cette pathologie en constante progression. Une solution peut être pour éviter l’asthme, à l’origine de plus de 250.000 décès dans le monde chaque année.

Et en cette semaine de la vaccination, le baromètre santé 2014 réalisé par l’INPES révèle que l’adhésion à la vaccination repart à la hausse. Près de 80% des 18-75 ans y sont favorables, alors qu’ils étaient 61 % en 2010.

Tanguy de Lanlay